Actualités 2017  



Comptes 2015 - nette embellie par rapport aux prévisions

Pour la première année d'existence de la nouvelle commune, l'élaboration du budget 2015 n'a pas été chose évidente. Il a fallu consolider les comptes 2014 des communes de Péry et La Heutte, en neutralisant certaines positions générant des économies grâce à la fusion. Ajouté au fait que certaines taxes étaient par le passé calculées sur des bases totalement différentes, nos estimations se sont avérées relativement compliquées à cerner de façon précise. 

Les comptes 2015 présentent un excédent de revenus de CHF 7'331.-, alors que l'excédent de revenus budgétisé s'élevait à CHF 9'189.-. Ce résultat aussi proche de notre prévision est un peu le fruit du hasard; il n'a pas été atteint par des corrections comptables, mis à part des dépréciations complémentaires non-budgétisées.

Charges:

A relever que nous avons profité de rentrées extraordinaires pour procéder à des dépréciations complémentaires, ce pour un total de CHF 539'562.- Ce mode de faire va permettre d'amortir le solde de notre patrimoine administratif sur une période de 8 ans (choix donné par le canton: entre 8 et 16 ans, dans le cadre de la mise en place du nouveau modèle de comptes MCH2 au 1.1.2016), par un montant linéaire de CHF 350'540.-, fortement réduit grâce aux amortissements comptables opérés ces dernières années, en fonction des résultats meilleures que prévus. Ce mode de faire permet d'atténuer les mauvaises surprises qui pourraient survenir ces prochaines années avec la réforme fiscale des entreprises RIE3.

Les charges du personnel (indemnités, traitement, assurances sociales) sont dans l'ensemble assez proches du montant budgété. La masse salariale totale est inférieure au budget pour CHF 18'000.-, alors que les charges sociales ont été sous -estimées pour près de CHF 20'000.-. A relever que l'intégralité du personnel de La Heutte nous a quittés, mis à part une stagiaire, dont le contrat a été prolongé. Ces départs ont été compensés en grande partie, mais pas intégralement. Durant l'année 2015, et normalement encore en 2016, certaines tâches de travail administratif, liées à la fusion, vont encore charger l'administration communale.

Le total des charges au niveau des biens, services et marchandises (matériel, honoraires pour prestations de tiers, entretien des immeubles et objets mobiliers) dépasse nos prévisions de CHF 74'000.-. L'écart le plus important concerne l'entretien des routes communales, avec un dépassé de l'ordre de CHF 40'000.-.

Nous avons réduit notre endettement auprès des établissements financiers de CHF 705'000.- durant l'exercice 2015. De ce fait, les intérêts passifs sont inférieurs à nos prévisions de 4%. A l'avenir, un accent particulier sera toujours affecté à ce domaine, afin de réduire encore, de façon notoire, un endettement qui dépasse encore CHF 5'000'000.- au 31 décembre 2015.

Dans les tâches qui doivent s'autofinancer (eau potable, eaux usées, déchets), la situation est saine et globalement, aucune hausse des taxes communales n'est à prévoir dans un futur proche. Il est même probable que nous serons appelés à réduire quelque peu les taxes sur les eaux usées, qui génèrent actuellement trop de rentrées. 

Globalement les autres charges sont très proches, voire inférieures à notre budget.

Revenus:

Le produit des impôts est supérieur de CHF 540'000.- à nos attentes, soit 9.7%. Cette différence provient des rentrées d'impôts sur les personnes physiques, supérieurs de CHF 107'000.7. au niveau des impôts sur le bénéfice des personnes morales, le dépassé de rentrées, chiffré à CHF 370'000.-, est partiellement neutralisé par une provision de CHF 119'000.- créée suite à la taxation définitive de la principale entreprise de la place.

Dans le cadre des revenus des biens, les actions FMB que nous possédions ont été vendues pour un montant global de CHF 142'000.- générant un gain comptable unique de CHF 82'000.-, après amortissement total de l'actif du bilan.

Au niveau des investissements, nous constatons un crédit non utilisé de CHF 1'000'000.-, certaines dépenses prévues dans notre budget ayant été reportées ou supprimées, tel l'éclairage du chemin de Ruegge. Les travaux relatifs à l'assainissement de la Grand'Rue sont quasiment arrivés à leur terme et par rapport au budget prévu en 2015, ils laissent apparaître un crédit non utilisé de CHF 435'000.-.

Les présents comptes ont été acceptés en Conseil municipal du 25 avril 2016. Ils ont été révisés par la fiduciaire Soresa les 26 et 27 avril 2016 et ont été trouvés parfaitement en ordre. La révision intermédiaire sans avis préalable a été effectuée en date du 12 novembre 2015. L'entretien entre l'organe de vérification et une délégation du Conseil municipal s'est déroulé le 26 mai 2016. 

Une fusion adéquate mais conséquente

Pleinement cautionnée par les habitants des deux localités, la fusion de Péry et La Heutte a été entièrement planifiée à l'interne par une commission mise sur pied dans ce but. En collaboration avec les partenaires informatiques, différentes options ont été prises. Or avec du recul, on constate que l'intégration des anciens comptes de La Heutte à la comptabilité de Péry n'a pas été très judicieuse; ce mode de faire a provoqué un surcroît de travail, assorti de moult contrôles astreignants. Il aurait été préférable de créer une  nouvelle comptabilité au nom de Péry-La Heutte, en repartant de zéro. Certains versements déclenchés par voie informatique, sur de mauvaises références informatiques, provoquent de grandes difficultés, voir des surcoûts importants pour parvenir à les attribuer aux bons débiteurs.


Soucis de santé en cascade

L'état de santé du secrétaire communal, Thierry Eggler, le tient partiellement éloigné de son poste de travail depuis le début de l'année. Et l'administration communale, a dû enregistrer une seconde absence, celle de Sabine Chappuis, victime d'un accident de ski le 14 mars dernier. Pour fais face à ces absences, nous avons engagé Marianne Boenzli-Moser, pour divers travaux liés au secrétariat. Cet engagement est limité à une durée de trois mois, afin de traiter les affaires urgentes de la commune.


Une facturation problématique

Lors de notre étude sur la fusion, nous pensions conserver la méthode de Péry pour la facturation de l'eau potable et des eaux usées. Toutefois, nous avons constaté que suite à une modification des normes relatives aux UR (unités de raccordement), nous devions recalculer absolument tous les immeubles de Péry-La Heutte. Pour éviter ce travail fastidieux, qui pourrait se renouveler à l'avenir, le mode de facturation de la taxe de base a été simplifié, en tenant compte du nombre d'appartements, avec un tarif dégressif. De ce fait, tous les contrats ont été ressaisis dans le système informatique, d'où certaines erreurs. Suite à l'accident subi par la personne qui s'occupe de la facturation, un retard important dans les corrections s'est accumulé, ce dont nous tenons à nous excuser auprès de nos administrés. Afin de traiter ces affaires et surtout de contrôler la véracité de tous les nouveaux contrats, Véronique Grosjean a été engagée à durée limités; elle pointera toutes ces données, avant le déclenchement de la prochaine facturation.


Efficacité retrouvée

Dans le cadre de la fusion effective au 1er janvier 2015, les affaires liées à La Heutte n'étaient pas forcément totalement connues par les anciens conseillers municipaux de Péry, et réciproquement. La durée des séances s'en est trouvés sensiblement allongée, des explications détaillées étant à fournir plus régulièrement. Toutefois, depuis le début de l'année 2016, le Conseil municipal a retrouvé un rythme de travail efficace.


Le MCH2 vient se greffer sur les problèmes actuels

Imposée par le canton de Berne, la passation de notre comptabilité actuelle en version MCH2, a généré passablement de travail supplémentaire, ce qui n'était pas pour aider l'administration communale déjà bien mise à contribution par la fusion. Même si la nouvelle version de la comptabilité MCH2 demande plus de travail, elle devrait à l'avenir nous permettre certaines comparaisons entre communes. La migration a été une réussite et au niveau comptable nous n'avons pas rencontré de réels problèmes.


Gain de la fusion: comptes 2015 loin des chiffres rouges

Bonne surprise, au niveau des comptes, le budget prévisionnel a été largement meilleur que nous le pensions. Nous avons profité de rentrées fiscales supérieures pour opérer des amortissements complémentaires du patrimoine administratif. Malgré le surcroît de travail engendré par la fusion, nous devrions pouvoir faire quelques petites économies dans le futur; mais surtout, lorsque tout sera définitivement mis en place, nous devrions être plus efficients.


Personnel communal

Suite à la maladie du secrétaire communal, qui est occupé à taux réduit depuis le début de l'année 2016, l'administration communale a également enregistré un second arrêt de travail, dû à un accident de ski, en date du 14 mars 2016. Pour pallier à ces absences momentanées, Madame Marianne Boenzli-Moser a été engagée provisoirement pour divers travaux liés au secrétariat. Cet engagement est limité pour une duré de trois mois et permettra de traiter les affaires urgentes qui s'accumulent.


RPT Talvonne

Une bonne surprise est parvenue de la part de "poolenergie" suisse". La production d'énergie produite par le turbinage de la Talvonne est rétribuée à raison de CHF 0.2590 le kWh, ce à partir du mois d'octobre 2015. Pour information, la commune va toucher une somme de CHF 9'748.26 pour la période du 1er octobre au 31 décembre 2015. Il sera encore décidé au niveau du conseil municipal de l'affection définitive de ces rentrées financières.


Comptes 2015

Les comptes 2015 ont été ratifiés par le conseil municipal en date du 25 avril 2016. Ils bouclent par un excédent de revenus de CHF 7'331.99 alors que le budget prévoyait un montant de CHF 9'189.80. Des explications détaillées sur le résultat de ces comptes seront fournies lors d'une prochain édition.


Budget 2016

Budget 2016  [PDF, 1.00 MB]

Basé sur une quotité d'impôts inchangée à 1.6 dixièmes et une taxe immobilière de 1.2‰, le budget 2016 de Péry-La Heutte a été avalisé par le conseil municipal lors de sa séance du 2 novembre 2015. Elaboré avec la prudence qui s'impose, et en tenant compte des effets actuels du franc fort, ces prévisions débouchent sur un excédent de charges 13'070.- francs, donc un résultat quasiment équilibré.


Manque de recul

Il est évident que suite à la fusion des communes de Péry et de La Heutte, avec effet au 1.12015, il manque des données antérieures pour effectuer des comparaisons. Lors de l'élaboration du budget 2016, la première année d'existence de la nouvelle commune n'est pas encore clôturé. De par ce fait, le budget a été en grande partie élaboré sur la base de celui de 2015, tout en tenant de divers paramètres, tels la conjoncture économique et certains indicateurs socio-économiques fournis par le canton.


Peu de variations

Le décompte de l'aide sociale avec le canton reste toujours un poste très important de notre budget, avec une somme de 916.- francs de charges nettes, il est en hausse de 33'000.- francs par rapport au budget précédent. Les rentrées fiscales, autant pour les personnes physiques (augmentation de 1% soit 28'000.- francs), que pour les personnes morales (diminution d'environ 10% à cause du franc fort et de ce fait d'un tassement des prix du ciment) ont été calculés avec une certaine prudence, mais semblent toutefois réalistes. A relever que suite aux grands effort consentis ces dernières années au niveau des dépréciations complémentaires de notre patrimoine administratif, ce poste diminue de 32'000.- par rapport à notre estimation budgétaire de 2015.


Investissements mesurés

Au niveau des investissements, des sommes relativement conséquentes sont prévues pour la réfection totale de certaines rues. A elle seule, la charge globale pour la réfection de la Rue des Graviers à La Heutte se monte à 790'000.- francs, soit plus de la moitié des dépenses planifiées en 2016. Il est prévu le remplacement de deux chauffages électrique dans deux bâtiments communaux pour 160'000.- francs. Au niveau des véhicules, il est prévu de remplacer le tracteur Kubota de la voirie pour un montant de 80'000.- francs ainsi que le véhicule de première intervention des Sapeurs-Pompiers pour 120'000.- francs. L'assainissement du stand de tir de Péry, est planifié en 2016 pour une charge nette de 62'000.- francs imputée sur les comptes de la commune. A l'heure actuelle, les subventions fédérales et cantonales sont relativement importantes et il est fort à parier qu'à l'avenir elles auront plutôt tendance à diminuer. Ces travaux sont exigés, car la butte du stand de tir est située dans une zone très sensible au niveau de la protection des eaux.


Grand'Rue et parcages divers

Les travaux relatifs à l'aménagement de la Grand'Rue sont enfin terminés. Une levure officielle va prochainement être mise sur pied pour remercier les artisans qui ont participé à ce vaste chantier. Une manifestation officielle destinée à la population est planifiée dans le courant du premier semestre 2016, car en fin d'année il est extrêmement difficile de trouver une date disponible pour ce faire.

Le Conseil municipal remercie encore une fois les riverains pour la patience témoignée vis-à-vis des désagréments causés, durant l'ensemble du chantier. toutefois, avec l'approche de l'hiver, il est demandé à chacun, maintenant que l'ensemble des travaux routiers sont terminés dans le village, de respecter les règles édictées pour les stationnements.


Skate parc -  règlement d'utilisation

Un panneau d'information a été posé sur le skate parc, spécifiant les règles de base d'utilisation. Sans revenir dans le détail, il est rappelé que le port des protections est obligatoire et que les enfants de moins de 10 ans, doivent obligatoirement être accompagnés d'un adulte, s'ils désirent utiliser les installations.