Chauffage à distance : les deux projets en bonne voie

Municipalité et Bourgeoisies continuent d’agir dans l’intérêt du climat

Andreas Kuoni, ingénieur responsable, dans le local abritant l’actuel chauffage à distance de Péry, une installation privée en cours d’élargissement et de communalisation

La Municipalité et ses partenaires, à savoir les deux bourgeoisies et l’ingénieur spécialisé, s’activent efficacement sur le front du chauffage à distance, même si la crise sanitaire y a évidemment joué les trouble-fête.

Dans deux mois

La séance d’information annoncée pour l’installation de Péry a effectivement dû être annulée et il paraît fort peu probable qu’une nouvelle rencontre puisse être organisée dans des délais raisonnables. Il reste que les renseignements sont accessibles auprès des autorités compétentes ; ainsi tous les propriétaires qui ont reçu un courrier de la Commune, concernant leur potentielle adhésion à cette installation, peuvent manifester leur intérêt à Yanik Chavaillaz, responsable technique (032 485 01 55, 079 485 64 28, y.chavaillaz@pery-laheutte.ch). 

On rappellera qu’un chauffage à distance est d’ores et déjà en fonction dans la localité, qui est actuellement en cours d’agrandissement substantiel, avec en particulier le branchement des bâtiments communaux ; il deviendra une installation communautaire placée sous la responsabilité municipale.

Plus long mais moins cher

Techniquement, ce projet de Péry avance dans le respect du calendrier prévu ; les travaux de peinture et de maçonnerie sont en cours dans les locaux qui abriteront bientôt la nouvelle chaudière, tandis que les nouveaux équipements seront installés à partir du 11 mai.

A relever que sur proposition de l’ingénieur responsable, Andreas Kuoni, le tracé de la branche Est a été modifié ; évitant le dense réseau de canalisations du secteur (Swisscom, BKW, UPC, eau), le nouveau cheminement est certes un peu plus long, mais il s’avère sensiblement moins onéreux.

La branche Est de Péry devrait entrer en service à la fin juin ou au début juillet prochains.

Le potentiel est bien là

Bonne nouvelle à La Heutte : la séance d’information aux riverains, proposée juste avant le semi-confinement, a mis en lumière un potentiel suffisant de privés intéressés. Le projet verra donc le jour, qui réunit aujourd’hui déjà une puissance totale de 230 kW, pour une longueur de 350 mètres. On est certes en-deçà de la densité idéale, à savoir 1 kW par mètre linéaire ; mais ne perdons pas de vue que cette dernière est quasi exclusivement accessible dans un habitat citadin très compact. Avec aujourd’hui 0,65 kW par mètre, le seuil de rentabilité est bel et bien atteint déjà à La Heutte.

On rappellera que l’installation est prévue à la Route de Reuchenette, avec un silo de 90 mètres cubes et une première chaudière de 300 kW au maximum, ainsi que la possibilité d’en installer ultérieurement une seconde du même type.

Encore des intéressés ?

Pour le projet de La Heutte également, il est encore tout à fait possible de manifester son intérêt auprès de Yanik Chavaillaz, à condition évidemment d’appartenir aux propriétaires installés dans le secteur concerné, donc d’avoir été invité à la séance susmentionnée.

L’ingénieur en charge procède actuellement aux études de détails, tout en faisant le tour des futurs abonnés annoncés, pour régler les questions techniques en suspens.

En dépit des difficultés causées par la crise sanitaire, la Municipalité et les Bourgeoisies n’oublient donc pas les impératifs urgents de la protection climatique. Elles n’entendent pas relâcher leur effort dans ce domaine, conscientes qu’il appartient à toutes les collectivités d’agir pour à la fois limiter la pollution atmosphérique et augmenter l’autonomie énergétique. | cm

Sauvés par Louis, deux hérissons retrouvent la nature

Louis et l’un de ses deux pensionnaires à aiguilles

Un animal à la physionomie éminemment sympathique

Après quatre mois passés aux bons soins de Louis, un jeune habitant de la commune, deux hérissons viennent de recouvrer la liberté au village. Prenons désormais tous soin d’eux et de leurs congénères…

Trop petits

En fin d’année dernière, ces deux individus n’avaient pas atteint la taille et le poids nécessaires pour passer la mauvaise saison en hibernation. Leur mère avait peut-être péri, ou mis bas trop tard suite à la perte d’une première nichée. Toujours est-il que Louis les a trouvés près de chez lui, errants désespérément à la recherche d’une nourriture alors inexistante.

Recueillis par la famille du bambin, les deux jeunes hérissons ont passé ces derniers mois en cage confortable, au frais, alternant moments de sommeil et repas copieux (croquettes sèches pour chats, vers de farine, fruits, viande hachée crue). Ce qui leur vaut donc aujourd’hui de partir bien équipés en force et même en réserve adipeuse.

Ils méritent bien un peu d’égard

Sachant son immense utilité pour nos potagers -cet excellent auxiliaire du jardinier se gave en particulier de vers, limaces et autres escargots-, son caractère parfaitement inoffensif et sa bouille si sympathique, le hérisson mérite bien que nous ayons pour lui quelques égards. Pour l’aider, il suffit de pas grand-chose en vérité. On commencera par renoncer aux poisons et autres pesticides -d’ailleurs particulièrement mauvais aussi pour nos eaux et nos aliments-, avant de lui céder le passage sur les routes, où il est généralement tétanisé par les phares de véhicules ; un bon coup de frein, une attention soutenue, et les conducteurs lui permettront de continuer à égayer nos villages.

On veillera également à lui éviter les pièges mortels que peuvent constituer piscines et autres bassins aux parois abruptes, en les équipant simplement d’une planchette de sortie.

Une petite écuelle d’eau au fond de votre jardin en cas de sécheresse (jamais de lait, qui cause au hérisson des diarrhées mortelles !), quelques coins de hautes herbes naturelles, sa table dressée avec les fruits abîmés tombés des arbres, et un ou l’autre tas de branchages et feuilles mortes l’attireront peut-être chez vous, où il fera un carnage parmi les gastéropodes amateurs de salades… | cm