Etude justifiée

Pour la suite, le Conseil municipal poursuit son étude quant aux compteurs modernes, qui permettent le relevé à distance et donc en tout temps, mais qui induiront un investissement estimé à quelque 200 000 francs. Il vaut donc amplement la peine d’approfondir la question.| cm