Ecole primaire : le regroupement stimulera les échanges

L’enveloppe extérieure est neuve, il convient désormais de s’attaquer aux volumes intérieurs et aux alentours, pour redonner au bâtiment ses qualités d’école confortable

Davantage d’échanges entre classes, et moins de transports : voilà ce qu’induirait le regroupement des élèves primaires à Péry, lequel nécessite un crédit de 1,4 million de francs soumis à l’électorat le 29 novembre

Outre les objets fédéraux annoncés, les enveloppes de vote contiendront, à Péry-La Heutte pour le 29 novembre prochain, un bulletin consacré à la rénovation de l’ancien collège de Péry. Un crédit brut de 1,4 million de francs (dont un tiers a déjà été investi dans l’enveloppe extérieure) est en effet soumis au verdict des urnes. Ce montant doit permettre d’en (re)faire un collège confortable et adapté, pour abriter les classes actuellement scolarisées sur les hauts de La Heutte.

En 63 ans, les normes

ont bien changé

L’ancien collège se dresse à deux pas de l’administration municipale et de l’école primaire ; il a fière allure à nouveau, grâce aux réfections de toiture, façades, fenêtres et autre ferblanterie, réalisées l’été dernier.

Il s’agit désormais de lancer la rénovation intérieure, d’autant plus nécessaire que les derniers travaux sur cet immeuble datent de plus de six décennies. En 63 ans exactement, on imagine bien que les matériaux ont changé, les normes en vigueur également, qu’elles soient liées à la sécurité ou à l’accessibilité.

Ainsi est-il notamment indispensable, dans ce bâtiment public, de revoir en profondeur les diverses installations électriques, luminaires compris, et de prévoir un ascenseur. Ce dernier sera construit en extérieur, une cage ad hoc se greffant sur la façade nord. On soulignera que Procap (association nationale d’entraide pour personnes avec handicap) a approuvé le projet.

Les huit classes

dans le même quartier

Cette rénovation redonnerait au bâtiment sa vocation première, exclusivement scolaire et permettrait d’utiliser à bon escient une construction parfaitement prévue dans ce sens. Les travaux englobent la remise en état des cinq salles de classe, du sol au plafond, ainsi que des sanitaires et autres couloirs, tous adaptés dans leurs volumes à un usage scolaire.

Cette réfection permettra de déplacer à Péry les trois classes actuellement logées à La Heutte. Il s’agit rappelons-le de deux classes enfantines de 1-2 H et d’une classe de 3 H.

Avec ce déménagement, on regroupera les huit classes primaires de la commune en un même quartier, ce qui ne manquera pas de faciliter et même stimuler les échanges entre classes, donc également entre enfants.

Il va de soi que les jeunes bénéficiaires de leçons ou de soutien proposés au titre des Mesures pédagogiques particulières (OMPP), ainsi que les spécialistes qui les dispensent, auront tout à gagner de ce regroupement.

Transports en baisse

Les trois classes actuelles de La Heutte étant formées majoritairement d’enfants domiciliés à Péry, les transports d’élèves diminueront d’autant.

Important : les enfants de La Heutte seront évidemment conduits à Péry par le bus scolaire.

Trois des cinq salles de classe seront occupées de manière permanente ; les deux autres serviront aux sections de classes et autres dédoublement d’une part, de réserve pour le moment, attendu, où les effectifs scolaires induiront une augmentation des classes de Péry-La Heutte.

Avec les nouveaux appartements prévus ces toutes prochaines décennies à Péry, la croissance démographique locale n’est effectivement pas près de s’arrêter.

Les chiffres

Le crédit soumis à l’électorat, de 1,4 million de francs exactement, inclut donc les travaux déjà effectués et pour lesquels une assemblée municipale unanime avait libéré 482’000 francs voici deux ans.

Le montant restant, de 918’000 francs, se découpe ainsi : 150’000 francs pour l’installation d’un ascenseur ; 155’000 francs pour les aménagements extérieurs qui vaudront un préau accueillant aussi bien aux plus petits (école enfantine) qu’à leurs aînés ; 553’000 francs pour les travaux de maçonnerie, peinture, menuiserie, électricité et sanitaire (y compris la remise à neuf des conduites de chauffage qui seront évidemment reliées au chauffage à distance communal) ; 60’000 francs, enfin, pour les honoraires divers, assurances et autres taxes.

Chaude recommandation

Un Conseil municipal unanime recommande vivement aux ayants droit d’approuver ce crédit, que les finances communales peuvent supporter sans problème et qui permettra de lancer les travaux dès le mois de décembre prochain. Avec pour objectif de commencer l’année scolaire 2021-2022 dans les nouveaux locaux.

L’actuel collège de La Heutte trouvera sans difficulté une nouvelle affectation. Le Conseil municipal étudie notamment la possibilité d’y accueillir un centre médical régional, dont le Bas-Vallon ressent un réel besoin. | cm