Une ONG locale a besoin d’aide pour des écoliers

Ekimeli souhaite envoyer un conteneur en République démocratique du Congo, elle recherche des fonds et du matériel

Présidée par Brigitte Wickart, une habitante de Péry, l’association humanitaire Ekimeli œuvre depuis 2013 en République démocratique du Congo, plus précisément à Kasangulu, une ville du Bas-Congo.

Choisi par ses co-fondatrices Brigitte Wickart et Laura Münger, le nom de cette ONG signifie « refuge » dans la langue principalement parlée en RDC.

La volonté d’apprendre, sans les moyens

L’éducation et la formation sont capitales, dans les pays en développement économique comme ailleurs, voire plus encore.

Or dans sa région natale, Brigitte Wickart constate que la volonté d’apprendre est très forte chez les enfants, mais que les conditions matérielles sont très insuffisantes dans les écoles. Conscients que l’avenir du pays dépend du degré de formation de ces enfants et des capacités d’innovation que celle-ci leur permettra de développer, la présidente et son époux ont donc décidé de s’engager pour améliorer et soutenir les conditions de scolarisation dans la région. Ils ont ainsi construit, sur un terrain familial, une école ouverte en 2015 et qui accueille aujourd’hui plus de 300 élèves.

Du mobilier scolaire, récupéré en Suisse, a été acheminé par l’association, qui continue d’équiper des classes.

Durabilité et suivi

L’école d’Ekimeli a encore besoin d’aide matérielle, mais l’association est très claire : l’objectif est un projet durable, pour un établissement qui fonctionnera, à terme, en toute autonomie et sans aide extérieure.

Pour l’heure cependant, la mise en place demande encore un soutien fort, en équipements scolaires divers, en vêtements et en jouets, en ustensiles nécessaires à la cantine.

Les installations sanitaires, en particulier leur entretien et leur adaptation à l’augmentation des élèves, dépendent encore elles aussi de fonds étrangers, donc du soutien financier de l’ONG.

Ekimeli le souligne : tous les fonds récoltés sont affectés directement en RDC, sans qu’aucun intermédiaire n’y ait accès. Sur place, l’association s’appuie sur un superviseur, Jean Wickart, lequel s’assure en permanence que les exigences légales soient respectées et que les buts de l’ONG soient réalisés.

Des bancs d’ici

Ce printemps, la Municipalité de Péry-La Heutte a offert à Ekimeli une cinquantaine de bancs et une centaine de chaises, qui seront remplacés chez nous par du neuf.

« Nous sommes reconnaissants pour ce mobilier, souligne Brigitte Wickart. Nous espérons pouvoir affréter un conteneur en juin prochain, mais pour cela il nous faut réunir pas loin de 10 000 francs et du matériel complémentaire. Dans et entre les pièces de mobilier, il y a la place pour d’autres choses, vêtements ou ustensiles notamment. »

L’envoi du conteneur coûte 7700 francs, auxquels il convient d’ajouter diverses taxes élevées.

Appel à la population

Ekimeli en appelle donc à la générosité de la population régionale. Ce printemps, elle récolte des vêtements de tous genres et grandeurs, ainsi que du linge de maison (cuisine et literie), le tout en bon état et propre. Elle récupère également volontiers de petits meubles qui peuvent être utiles dans une salle de classe, ainsi que des ustensiles de cuisine et de table en bon état.

Et bien sûr, chaque don pécuniaire sera le bienvenu, pour réunir les frais de transports et aider les familles d’écoliers les plus pauvres.

Merci par avance pour votre générosité. | cm

ONG Ekimeli, Rue Maléchielles 1, Péry

Compte postal 14-847064-4 et IBAN CH34 0900 0000 1484 7064 4

www.ekimeli.com, ekimeli@hotmail.ch